Défense de se promener à Selles sauf par pleine Lune


helena - agosto 12, 2022 - 0 comments

Je m’appelle Helena, j’ai 40 ans et j’habite à Barcelone.
Il y a six ans que ma destination de vacances c’est Selles-sur-Cher, été comme Noël.

Chaque année, j’étais contente de monter dans mon petit village, chez ma belle famille au cœur de La France.
Au retour de mes séjours, je me sentais toujours ravie de raconter à mes compatriotes espagnols mes expériences vécues dans la petite perle du Loir-et-Cher.
Je dis «je me sentais», car ces jours-ci, malheureusement mon avis a fait un virage à 180 degrés.

Je me demande aujourd’hui quelles activités l’on trouve à Selles.
Ah oui! un marché animé les jeudis, et… rien d’autre.
Ici, pour se faire plaisir de quelque loisir il faut toujours se déplacer.
Le cas de Chémery avec 5 fois moins d’habitants que Selles a été évocateur: un cinéma en plein air bien agréable, ou encore la sympathique et bien accueillante soirée chilienne à Couffy l’été dernier (commune de seulement 100 habitants, excusez du peu).

Par ailleurs, que dire des installations?
Il est par exemple impossible de courir: le stade du centre ville (qui était ouvert depuis toujours), est maintenant bel et bien fermé.
Et combien d’années sans piscine municipale, déjà?
Il vaux mieux visiter Chabris où la belle plage bien aménagée de St Aignan ou encore celle de Montrichard.

Pour finir, la cerise sur le gâteau: l’obscurité absolue.
L’absence d’éclairage public rend ce village lugubre.
Les ténèbres règnent sur Selles-sur-Cher. Peur sur la ville.

L’emblématique pont, la Dame Blanche, les rues et les anciens et jolis trottoirs, tout noir, noir foncé.
On se demande à quel niveau d’insécurité nous voulons arriver. La porte est clairement ouverte aux vandalisme (récemment une voiture voisine a été fracturée).

Bienvenue à la décadence selloise et à la peur de rentrer les soirs après un repas chez les amis.

En résume, tout ceci ne constitue que quelques exemples de ce qui rend attractif les villes et villages voisins en comparaison de Selles-sur-Cher.

Aujourd’hui je vous recommande ne pas rater l’opportunité de vous promener dans les rues de Selles-sur-Cher éclairé par la brillante pleine Lune d’août.
Demain il sera trop tard car les rues retomberont dans une obscurité que même le Moyen-Âge n’a jamais dû connaître.

Cordialement,
Helena Costa

Related posts